AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En quoi l'avarice d'un Enutrof peut changer sa vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harpagon



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: En quoi l'avarice d'un Enutrof peut changer sa vie...   28/6/2009, 13:37

Salutation...
Je me nomme Harpagon, amateur de pognon et de soirées bien arrosées.
J'ai toujours recherché une guilde où l'aventure, l'amusement et l'égalité entre membre se cotoyait, et voilà pourquoi je m'en remet à vous, Aventuriers du Dofus Perdu...

Tout commença par une fraîche nuit d’automne, ou l’envie me prit soudainement d’aller goûter au doux vent soufflant par cette nuit...Et pourquoi pas, par la même occasion, d’aller faire un tour du côté de la taverne pour empoché quelques menues kamas... Je m’engagea donc dans les quartiers malfamés d’Astrub (Quand on est pauvre où avare l'on ne choisi pas vraiment ou l'ont vit...), et tenta de passer le plus discret possible. Les nombreux ragot que l'on entendait couramment sur ces quartiers étaient plutôt... Sanglant, et mon expérience personnelle confirmait ces faits. Mais peu à peu, à force de marcher, une certaine assurance me prit et je commençait a ne plus faire attention, fier comme un coq du haut de mes un mètre vingt. La sensation d’un métal glacé me pourfendant l’omoplate me tira de mes rêveries... Je la senti glisser en moi, transperçant nerf, broyant os avec une facilité déconcertante. Je ne ressenti d’abord rien, ou du moins a peine. Puis une douleur cinglante me prit d’un coup, et j’étouffa un cri de douleur. Je senti la dagues se retirer, doucement, de mon omoplate et j’en profita pour me retourner brusquement et effectuer un magistral coup de pied... Dévastateur,en effet, mais... Pour moi. L’autre ne bougea pas d’un pouce, tandis que je m’étalait misérablement sur le sol. Il se rapprocha doucement de moi, et sous sa capuche je pu distinguer ces trait... Un eniripsas. Je rampait pour m’éloigner de lui, ses dagues brillant sous la lumière blafarde de la lune m’incitant a allez plus vite. Il se rapprocha encore de quelque pas, lentement mais sûrement, de tel que la mort vis à vis de moi. Il se baissa pour être à ma hauteur puis approcha son nez du mien... Et se prit un coup de pelle en pleine tronche. En retrouvant la vue, a la place ou j’etait il n’y avait plus que vent... Et a quelque kamamètres de là, moi, courant comme un diable.
Je traversait ruelle sur ruelle, prenant tout les chemins cachés que je connaissait, montait sur les toît, pour finalement arriver à la taverne. Je pénétrait dans la salle, et m'assit. Un serveur ne tarda pas à venir à ma table et me demanda ce que je désirait. Pour ne point profanné ce lieux sacré, respecter l’esprit y régnant et pour quelques raisons personnelles (Ben ouais quoi on a le droit de se bourrer la gueule de temps en temps), je prit une chope remplie de vosdeuxcas (normalement servi pour deux personne), la boisson ayant le plus la côte ces temps ci. Je la vidait d’une traite, appréciant la qualité du produit, et commençât a cacher quelques cartes dans ma longues barbe d’un blanc immaculé, préconisant les parties de cartes a venir... Je proposât, après cette manoeuvre bien évidemment, alors à mes compagnons de table (exclusivement des pandas bourrés et pétés d’tunes, allez savoir pourquoi je me mit a leur table hin hin hin...) une petite partie poker... Un disciple Ecaflip vînt me demander a participé, mais le goût amer de ma pelle, qui à le mérite d’être remativement convainquant, lui fit vite changer d’avis.
Commença alors une parties endiablée. Cela se passa moins bien que je ne l’eut espéré, car les Pandawas, bien que bourés, arrivaient à jouer correctement... Je n’osât point tenté de la supercherie, je ne me sentait pas près à courir. Une idée germa alors dans mon ésprit d’avare, une idée, soit, qui allait en tout sens en dehors de mes principe, mais en même temps... Un sacré coup de Poker.
Je tenta l’expérience.
Ce soir la, deux personne firent fortune. Tout d’abords moi, et enfin le patron de la taverne... En effet, je payais tellement de bières aux pandawas qu’il finirent par adopter le tempérament sadidas (à savoir dormir)! Je récolta donc, ce soir, la totalité de leur fortune, mais aussi de nombreux déchers en pleine face... La supercherie, en effet ne plaisait pas à tout les gens de la taverne... Ah, la jalousie !
Je fit donc ce que mon père m’avait enseigné durant de longues années, art que lui même avait reçus de son père qui l’avait reçus de sa mère qui... Bref, un savoir antique, une technique ancestral, un don unique a ma famille, j’ai nommé;
la fuite. Je courut comme jamais, souriant intérieurement aux bénéfices que m’avait apportée cette soirée. Mais cela ne marcherait plus... Tout astrub aller avoir vent de cette histoire, heureusement l’on ne saurait pas que j’en fut l’auteur, j’aurai alors était pourchassé sans relâche d’une pour venger ces pandawas et de deux pour me piquer tout mon pognon... Mais que raconte-je, a quoi sert-il de raconter les problèmes que l’ont n’as point rencontrés ?

Je vivait donc après cela une vie plutôt tranquille, n'utilisant pas mon argent, restant dans ma piètre habitation, mais vivant d'une vie heureuse, tout de même. Tout cela jusqu'au moment ou je prit peur. Oui... Je commençait a mérité tellement mon prénom que je ne voulait absolument pas que mon argent disparaisse... Je prit donc la totalité de ma fortune que je mis dans un de mes sac, dévalait les escalier, enfilant ma veste en cuir de bouftout par la même occasion, attrapa ma pelle et sortit dehors en claquant bruyamment la porte... Je traversait les dédales d'Astrub, enchaînant raccourci... Je sorti par la porte nord de la ville. La première vision que j'eut en sortant fut les nombreuses agressions se déroulant en ce lieu. Je me dépêchait de sortir de cette amas de cadavre, pour finalement arriver dans les forêts d'Astrub...
Je commença à marcher, écoutant le bruit du vent à travers les feuilles des arbres, le gargouillement des ruisseau et tant d'autres bruits propre à la nature... Je m'allongea dans, et comme bercé par les bruit émanant de cette forêt, je ne tarda pas à m'endormir... Je rêver que l'on trouvait ma cachette, que l'on volait toute l'argent présente dedans... Je me réveilla en sursaut. Il faisait nuit... J'avais dut dormir un bon bout de temps. tout à coup, je prit peur et tâta à côté de moi pour vérifier si le sac était bien la... Je senti la laine chaude cousu autours et ne put retenir un souffle de soulagement. Je me mit donc en quête d'un endroit où cacher mon fric. Je marchait un peu à l'aveuglette, me payant au passage quelque arbres... Je déboucha finalement dans une clairière, au centre duquel l'on pouvait apercevoir une maisonnette en ruine, faite de taule défoncée et de caillasses fendues. Je rentrait dedans d'un pas mal assurés. Cela sentait le renfermait à plein nez... Je regarda au plafond, puis au sol. Les poutres était carbonisés, ainsi que le parquet. Je me mit à tâtonner le sol à la recherche d'un endroit faible ou je pourrait creuser... Je senti, à un endroit, comme si le plancher se couper... Je saisi ma pelle et la rentra dans la fente comme si c'était du beurre. en dessous, le vide... J'appuyais sur le manche de ma pelle, et soudain la latte se souleva du côté avant. Un longs escalier descendait dans les profondeurs de la terre... Je m'engouffrait dedans sans réfléchir. Après de longues minutes de descente, j'arrivait finalement au bout...De la lumière s'engouffrait par la trappe, mais très peu... J'aperçut alors une lampe à pet d'trool. Eteinte, bien évidemment. Mais à la fumée verdâtre contenue dedans, je sus qu'il y avait encore du gaz dedans... Je fouillait dans mon sac, à la recherche d'un paquet d'allumettes. Je ne tarda pas à en trouver un, et grattant le rebord de la boîte avec l'une des petites allumettes, elle s'alluma sans autre cérémonie. J'ouvrit le couvercle de la lampe à pet d'trool et jeta l'allumette dedans. Je me dépêchait de refermer le couvercle, l'odeur s'émanant de la lampe pouvant être mortelle. L'effet fut immédiat. Le bruit émanant de la lampe fut si fort que la petite pièce trembla, puis peu après une énorme lumière baignait dans la salle. De grandes bouteilles siègeaient royalement sur les meubles faisant le tour de la salle. Des vins antiques, de la plus grande qualité... Mais je ne devait pas me laisser éloigner de mon but... J'observait le sol... Hum, rocailleux mais boueux... Je me demandait d'où venait l'eau mais là n'était pas l'important. Je commençait donc à creuser, ma pelle s'enfonçant difficilement dans le sol, mais s'enfonçant, tout de même.
Après quelques heures de creusage, j'estimait pouvoir ranger mon argent. Je prit le sac et le lança dedans. puis je rebouchait le trou, prenant garde à ne laisser aucune trace. Juste avant de remonter, une idée me vînt à l'esprit. Je prit le plus de bouteilles que je pût, les plus chère uniquement, et je commençât mon ascension, après avoir pris bien soin d'éteindre la lumière. Arriver en haut, je referma la trappe, puis commençât à marcher vers Astrub. Je posa toute mes affaires dans ma chambre, puis je dormit. Le lendemain matin, je me rendit comte que malgré que ma vie était belle est mon argent en sécurité, je voulait quelque chose d'autre... Un sentiment que j'avais ressenti durant le "combat" entre moi et l'eniripsas, un sentiment que j'avais à nouveau rencontré en trichant au jeu, puis en courant... Un sentiment ressenti également lorsque j'était partie caché mon argent... Un sentiment... D'aventure, de découverte ? Oui. C'était cela qui me manquait. Le bruit de quelqu'un toquant à ma porte me tira de mes songes. Je parti lui ouvrir et quel ne fut pas ma surprise lorsque je vit cette vieille branche de Lilf ! Je l'invitât à ma table. Nous parlâmes de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, jusqu'à ce qu'il me racontes une histoire que lui-même avait entendue le matin même. Il était question dedans d'oeufs de dragons nommés Dofus conférant à son possesseur une puissance sans pareil, et que lorsque quelqu'un arrivait à réunir les six, il aurait absolument tout les pouvoirs... Ces quatre derniers mot me firent l'effet d'un coup de pelle bien placé... Car si il les réunissait tous, il pourrait savoir où j'avait caché mon argent... A partir de ce moment, je décidait de défendre les Dofus coûte que coûte... Et voilà comment j'apprit votre existence, à vous, Aventuriers Du Dofus Perdu...

C'est donc ainsi que cette candidature se retrouve devant vos yeux...
Si toutefois mon tofu voyageur n'est pas mort en cours de route.
Mes amitiers les plus profondes,
Harpagon

*Ce n'est qu'après avoir vidé la totalité de son pot d’encre et brisé un nombre incalculable de fois sa plume de corbac que le disciple énutrof vînt a bout de sa lettre. Il empaqueta le tout dans une enveloppe, qu'il ferma avec de la cire qu'il avait directement extrait de ses oreilles achetée le matin même au marché, puis la confia à son tofu qui ne tarda pas à partir... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pampulilu

avatar

Nombre de messages : 659
Age : 34
Localisation : entre la vie et la mort en quête de mystère
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: En quoi l'avarice d'un Enutrof peut changer sa vie...   28/6/2009, 22:41

Pampu rentra de wi' kande quand elle heurta de son noble pied(quoi j'en fais trop) bref quand elle choutta un pauvre tofu sur le pas de la porte. L'animal était passé de vie à trépas, vraisemblablement après avoir mis dans son orifice buccal de la cire à l'origine plus que douteuse.

La Flèche rose regarda si la bête n'était pas encore un peu en vie. Une fois la vérification faite elle entra la lettre tenue du bout des doigts. Elle la colla dans le grimoire, l'excès de cire permettant aisément cette manœuvre.
La lettre était très intéressante. Alors Pampu entreprit de répondre.


Cher Harpognon, pardon Harpagon
Tout ceci me semble intéressant, ta vie ton récit et tout et tout.
Alors pour le moment tu as mon aval (morte de rire: désolée)
Tu m'as l'air d'une personne vile mais cocasse qui as su se débrouiller dans les bas fonds Astrnoobiens.
Alors au plaisir de te rencontrer.
Tout de même un conseil, lave toi mieux les trous, on n'sait pas quelle faune vit là d'dans

Après avoir répondu PAmpulilu fila dard dard se laver les mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harpagon



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: En quoi l'avarice d'un Enutrof peut changer sa vie...   29/6/2009, 10:59

*Harpagon rentrait patiemment chez lui, après avoir vérifié le contenue de sa boite...
Il rentra tranquillement dans sa bâtisse et quelle ne fut pas sa surprise lorsque il s'aperçut que son tofu se tenait là, en face de lui, vivant... Il le saisi et une lettre tomba sur le parquet de sa maison... IL la prit dans ses mains tremblante et l'ouvrit... Il déplia la lettre présente de dedans et commença sa lecture. Un large sourire illumina soudainement sa bouche fripé, et deux temps trois mouvement il était plume à la main, encre à la table, et feuille de même.
Il commença ses écrits, de sa plume crissant sur le papier...*

Salutation...
Me voilà bel est bien honoré de ta réponse et n'hésiterai pas à vous rejoindre dans l'une ou l'autre de vos aventures... Mais quand ? Tel est la question... DEs propositions ? J'attends donc les réponses des autres aventuriers et Qu'est ce qu'elles ont mes oreilles, hein ? Je te remercie du conseil au niveau hum... Voilà quoi...
au plaisir,
Harpagon ( Harpognon n'me semble pas mal non plus!)


* Après avoir fini la lettre, l'envoyée avec un nouveau tofu, Harpagon parti faire des funérailles bien mérités à son regretté tofu...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En quoi l'avarice d'un Enutrof peut changer sa vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
En quoi l'avarice d'un Enutrof peut changer sa vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un crayon peut changer une vie.
» Le CB1000R vous en pensez quoi????
» je ne sais pas quel est mon SSID...
» Que faire avec mon lapin?
» Les meilleurs alliés du Pandawa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Aventuriers du Dofus Perdu :: Candidatures-
Sauter vers: