AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Agrume-vislard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Agrume-vislard   6/6/2010, 21:43

Agrius entra chez les Aventuriers d'un air décidé.
Il placarda un parchemin contenant ces quelques lignes:



Salutation Aventuriers du Dofus perdu.
je suis un iop pas très intelligent je l'avoue...
Qui bois de la bière de bwork a longueur de journée,
qui pète pour mieux digérer cet élixir et
qui roupille au soleil pendant le reste du temps.
En bref un gros flémmard de première pire qu'un Sadida.
Ma déesse ma virer a coup de pied aux fesses a
cause du iop crasseux que je suis devenus.
Sois disans je ne représentais pas l'image du iop parfait.
Donc radier!
Si je vous écris aujourd'hui se serais pour finir ma pauvre vie
de iop fichu dans une guilde calme ou tout le monde se respecte.
Ou je pourrais bien sur aussi participer a vos activité,
ambiance de guilde, écrire de gros pâtées sur le grimoire,
aider ceux qui on besoin d'un coup de main...
J'espère chers aventurier que mon torchon qui
représente une candidature vous auras plus.
Je vous souhaite une bonne fin de journée.
Et j'espère au plus profond de moi recevoir une tofu-lettre de votre part.
Je vous salut!

Agrius-Vishgar









[hrp/]Bonsoir à tous et toute. J'espère que cette première partie vous aura plus. Il est maintenant temps que je me présente.
Je me nomme (on s'en moque) j'ai 20 ans et réside à Montpellier.
Je suis restée pendant trois grosse années chez les tamashii. Mais après un gros break de 6 mois,
beaucoup de chose ont changer, trop de nouveaux donc larguer totalement. L'ambiance n'est plus celle que j'avais connus.
Donc j'ai décidée de lever le pied et de changer d'aire.
Ensuite pourquoi vous?
Tous simplement depuis que je suis revenus je pratique de plus en plus le air paix. Je connais pas mal d'aventuriers de chez vous.
Dont une ou j'ai une haine infini. Elle se reconnaîtra! J'en ai marre des guildes surpeuplé. J'ai besoin d'être au calme, de vraiment être là pour m'amuser.
Et non être traîner de force a droit et a gauche...
De supporter les ambiances quiquitousdure. Ensuite je ne dirais pas mon lvl car je pense que l'on s'en moque un peut. Je suis simplement d'élément air.
Je ne dirais rien de plus sur mon iop a part qu'il est bon à rien (bontarien). Je le répète je suis là pour m'amuser, et non pour voir des prises de tête de gamin!
Je pense que j'ai à peut près tout dit sur moi ^^. Donc je vous souhaite une bonne soirée ou bonne journée à vous et j'espère à bientôt![\\hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buloc

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 42
Localisation : à la frontière entre le réel et l'imaginaire.(pas loin de casimir)
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   7/6/2010, 00:21

buloc lève les franges de sa coiffe pour mieux apprécier le texte paragraphé par Agrius
hmm hmm,Tu sembles quelqu'un de particulier,voir même d'original je dirais!
Tu connais déjà certains aventuriers,il serait surement très agréable que ces personnes organisent une sortie en ta compagnie pour que je puisse me rendre compte à quel point tu es intéressant!
Ma réponse finale est donc en attente!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spyro-Eternalnight

avatar

Nombre de messages : 85
Age : 26
Localisation : à Frigost profitant du froid et des bibliothèques
Date d'inscription : 21/08/2009

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   7/6/2010, 00:32

Spyro ouvrit le grimoire, un des parchemins s'y trouvant tomba, elle la ramassa tout en se cognant contre la table où était installer le grimoire

Je suis vraiment portée par le dieu écaflip moi ! c'est du tout ou rien... bref, où en étais-je moi... ah oui !!! le parchemin!!!

Spyro prit le parchemin et commença à lire, elle souriait à certains propos

Pour ma part, cher ami iop, je te trouve sympatique, mais je laisse le soin à mes confrères de répondre^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   7/6/2010, 13:20

Agrius tua son dernier bwork pour lui voler les bières. Une fois sa soif terminer,
il parti en titubant jusqu'à bonta en chantant des chanson paillarde.


Quand je suis rentrée dans la taverne,*hip*
il été midi la trentaine.
Je me suis assis au comptoir, j'ai commander un petit élixir.
Tous les clients m'ont regarder, ils m'ont prit pour un gros ensuquer.
J'ai sorti les trois petit kama, ils sont sont moquer de mon odeur!!!*hip*
Je voudrais une petit bière dans une chope en bois d'oliviolet
Laisser moi la consommer avec modération et attention.
On va pas se disputer pour payer l'addition
Je partirai pas sans boire la tournée du tavernier *hip*
Ca fait partie des coutumes et des traditions
Avant de rentrer à la maison une bibine sinon rien et je reviendrai se soir! *hip*

Après une grosse heure de marche. Agrius arriva enfin devant la porte de la taverne ou
il avait accrocher hier sa candidature.(ou plutôt un gros torchon imbiber d'alcool)
Il se fracassa contre la petite table ou été poser le grimoire des Aventuriers.
Après une dizaine de minute a commater sur le sol il se releva enfin en évacuant quelques grosland et feuilleta le grimoire ou avait été ranger sa candidature.

Après avoir réussi a déchiffrer les deux commentaire il pris une plume, l'imbiba d'encre évidemment
en renversant le pot sur les dalles et écris ces dernier mots:


Bonjours à vous chers aventuriers. Je suis ravie que ma candidature vous ai plus.
Pour une sortie avec vous je suis toujours partant mais à une condition.
Que j'ai mon stock de bière de bwork avec moi.
Donc j'espère à très vite pour pour massacrer des bestioles ensembles.

Agrius referma le grimoire et reparti en titubant tout en continuant sa chanson.

Pendant que le curé fait la messe
Pendant qu'il s'occupe de nos fillettes
Nous on fait la prière du matin
Donnez-nous notre petite bière quotidienne *hip*
Il faut surtout pas oublier
Les olives et les petits salés
Demander gentiment au tavernier *hip*
De vous le servir a la pression !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandala-Jones
Admin


Nombre de messages : 438
Localisation : à l'Aventure, toujours !
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   7/6/2010, 22:05

Salut à toi Agrius !
Ma foi voilà une candidature qui fait plaisir, tu as de l'humour et de la personnalité, tu sors des sentiers battus, et tu es plus intéréssé par le fait de passer du bon temps que par la course à la surpuissance, et le tout avec Air-Paix. Que dire de plus ? Pour ce que j'en vois tu me sembles possèder toutes les qualités qui font un Aventurier du Dofus Perdu, ma réponse sera donc oui, sauf si une mésentente qulconque devait naîtres avec les autres Aventuriers lorsque tu partiras à l'Aventures en notre compagnie, mais honnètement j'en doute. A bientôt donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enibal-lectho

avatar

Nombre de messages : 41
Localisation : Par delà les Lacs Enchantés
Date d'inscription : 16/04/2009

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   8/6/2010, 13:28

Je serais heureux de faire ta connaissance au travers de quelques aventures.
Tu sembles quelqu'un d'original et plein d'humour comme l'a dit Pandala.
A bientôt je l'èspère.

*repartit d'un pas décidé pêcher l'unique,le terrible Kralamour*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agarhathel

avatar

Nombre de messages : 95
Localisation : En train de geler sur pied à Frigost
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   8/6/2010, 15:33

Par Sacrieur, quelle horreur... Le moment que je redoutais tant est arrivé...

En ce qui me concerne, tant que tu ne vomis pas sur le tapis, et que tu n'essaies pas de t'accoupler avec le mobilier, tu peux rester avec nous.

Mais attention, je t'ai à l'oeil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   8/6/2010, 19:02

Après être revenu d'une bonne cuite à la taverne, agrius marcha temps bien que mal jusqu'au grimoire.
Il glissa sur une glyphe qu'un abruti de feca avais laisser devant la porte se qui lui évita tout de même de se prendre le cadran!
Mais pas la marche...
Il se releva temps bien que mal jusqu'au grimoire en boitant comme un vieillard.

Il prit la plume et le pot d'encre avec précaution et se mis à écrire: (miracle il n'a rien renverser)

Bien le bonjours Enibal-lectho. Je serais moi aussi heureux de faire ta connaissance au file d'une aventure.
Il faudrait mètre ca en place avec les autres aventuriers.

Ensuite ma "cher" amie Agarhathel!
Je suis peut être débile mais pas au point de m'accoupler à un morceau
de bois. Il ne faut pas exagérer non plus. Les femmes sont faitent pour ca.
Après tu n'arriveras jamais à libérer Hamarkhis de mon emprise! C'est mon esclave. Je le nourris et le martyrise pas temps que ca.
Il faut toujours qu'il accentue les choses celui là!
Je lui demande simplement de taper des bêtes a ma place, de me faire les courses, de nettoyer la maison, de me préparer mon repas
et de me donner les sous qu'il a trouver à droit et à gauche. Il n'y a rien de mal à ca. Il ne faut donc pas l'écouter.

Quand a toi Agarhathel! Je n'ai nul besoin d'un espion pour me surveiller. J'ai quand même assé de neurones dans ma boite
crânienne pour savoir se que je fais et se que j'ai à faire!!

Fous de rage Agrius referma le grimoire d'un coup sec. La violence de son coup fie tomber le pot d'encre qui
éclata en mille morceau sur les dales ... ( le miracle ne fût pas bien long...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rakushu

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 25
Localisation : Dans l'ombre...
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   8/6/2010, 20:41

Rah mais c'est quoi tout c'bordel ici ?! On peut vraiment pas reposer en paix ! C'est pas possible !!!


De rage, Rakushu saisit un Tofu voyageur qui passait tranquillement par là... Il manqua de se faire arracher la tête quand le magnifique ( puissant, incroyable, intelligent... ) Sram entraperçu des parchemins un peu partout dans la pièce... Dont un accroché sur un mur qui attira plus particulièrement son attention...


Mais merde ! Qui est le con qui a foutu ça là ?! Y a un grimoire là ! On va quand même pas mettre des panneaux !

Il s'approcha lentement du mur et arracha la feuille d'un coup sec, puis la posa sur la grosse pile qui commençait à devenir presque aussi haute qu'Enibal

*chuchote* Bon... J'vais p'tète lire tout ça quand même...

Mmmh... Tu bois d'la bière, t'as un QI de moumoule, t'as l'air marrant... Ouais, j'pense que tu ferais un bon Aventurier... Mais j'voudrais en être sûr... Donc si un jour une rencontre se fait, si vous voulez de moi vous n'aurez qu'à mettre un mot dans l'grimoire. Et pas sur le mur bordayl !!§


A plus tard tout l'monde ! En attendant j'vais continuer ma longue sieste moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
buloc

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 42
Localisation : à la frontière entre le réel et l'imaginaire.(pas loin de casimir)
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   9/6/2010, 15:42

Bon bon bon!
Une aventure avec toi m'a permis de mieux apprécier l'étendu du personnage^^!
Un rustre,dirigiste,alcoolique,sentant la transpiration d'un bout à l'autre du pays dofusien.Malgré tout cela,tu as une forte personnalité qui ne demande qu'à être découverte,ce sera donc un grand oui pour moi!Du sang frais ça fait toujours du bien,surtout pour aga^^!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 18:12

[hrp/]Bonjours a tous et toute. La 2.0 est arriver j'en ai été dégouter donc j'arrete mon aventure ici. Mais avans de partir definitivement je vous offre la vrai histoire de Agrius Vishgar. En esperant qu'elle vous plaise.[\hrp]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 18:21

Introduction


Sais tu qu'il existe un monde bien différent de tous ceux que tu as pu imaginer? Un monde haut en couleurs ou plusieurs races se côtoient?
Un monde ou tu peux voir tout tes rêves les plus fantastiques se réaliser, inspirés de contes et légendes.
C'est dans ce monde que vous connaitrez l'histoir d'une capitale assiégée, et qui aujourd'hui a le mérite d'être le plus beau trésor de tout le pays.
Une grande guerre eu lieu auparavant, ne le savais tu pas? Si tu es ici, tu le dois à t'es ancêtres, qui ont lié courage et sagesse durant la bataille,
cette grande bataille qui se transmet de générations en générations comme l'histoir la plus tragique que le monde des 12 a connue.
Pour mieux comprendre ce qu'il s'est passé, retournons quelques années en arrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 18:44

Partie I [La nuit au marché]


Bonta, ville populaire, la plus grande de la région; ou les commerçants viennent et repartent en exposant leurs plus beaux articles dans l'ouest de la cité.
Impossible de ne pas y trouver son bonheur! Marchand de tapis, de vaisselle, de souvenir pour les étrangers venant d'autres continents, mais aussi d'épices, d'animaux domestiques, de vêtements cousus en toute sort de matières.
La place de bonta est LA place du marché incontestée de la ville!
Perdus au milieu de cet immense bazar, un jeune homme passe de stands en étals à la recherche d'une personne.
Il passa près d'un vendeur de pierres précieuses et s'arrête net quand il reconnait de dos, les cheveux noirs attachées en natte et tombant sur le dos.
Pas de doute possible, c'était bien cette femme là, et la personne que cet homme cherchait.
Il s'avance donc vers elle sans crier sa venue la prend par la taille, passe sa tête à côté de la sienne et dit tout en souriant:

- Tu as trouvé ce que tu voulais?

La belle demoiselle tourna la tête pour regarder son interlocuteur et lui rendit son sourire, reconnaissant son homme.
Elle tourna à nouveau la tête vers les joyaux et répondit:

- Oui, il y a tout ce qu'il faut ici, mais les prix sont un peus cher...
- Ah mais vous savez ma petite demoiselle, ces pierres sont très rarissimes, elles proviennent d'une contrée lointaine, et on ne les trouves que dans des grottes habitées par de féroces dragons! Rétorqua le commerçant un peu frustré de ne pas la voir se décider...
- C'est bon, combien pour celle-ci, et celle-là?

La femme lança un regard noir vers son homme qui venait de parler, et qui avait l'air de connaitre les besoins de sa belle. Il lui sourit comme pour lui faire comprendre que ça allait, et que ça lui faisait plaisir, malgré le prix, ce qui finit par l'attendrir, pour lui sauter au cou.

-Ohé Agri!

Les deux tourtereaux, qui viennent d'être identifiés se retournèrent pour voir qui venait de les appeler, et reconnurent Djidane et Hamarkhis.
Ces deux derniers sont de la même légion que notre couple, tpus s'eùbrassèrent...

- Vous profitez de la paie de guilde pour vous acheter des babioles? leurs demanda Djidane.
Agrius répondit rapidement:
- Non en fait on était en train de chercher des runes pour solidifier l'armure de combat d'Hysu.
- Oui et d'ailleurs j'aimerai bie navoir une réponse pour les articles que vous désirez jeuens gens, la nuit est en train de tomber, le marché va bientôt se terminer!!
Le commerçant était en effet en train de s'impatienter accoudé sur sa table en faisant tapoter ses doigts.
- Agrius: Oui oui, c'est bon on prend celle que je vous ai montré tout de suite.

Il paya donc le montant donnée par le vendeur, prit les précieuses pierres mises dans un sac fait en peau de Kanigrou et ils partirent tous les quatre.
La nuit tomba, mettant fin aux activités du marché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 19:16

Partie II [Une nouvelle bouleversante]

Une nuit étoilée vint prendre place, remplaçant le soleil. C'était une très belle nuit qui ne laissa pas Agrius et Hysumia indifférents, ainsi que tout leurs guilde d'ailleurs, qui s'étaient retrouvés à Bonta.
L'ambiance était au rendez-voys, bain dans les bassins d'eau chaude, combats amicaux et joutes, histoires, chansons, ainsi qu'un gros sanglier qui était en train de rôtir à la broche au dessu d'un feu de camp (je vous dis pas la taille de la broche...)

Agrius qui començait à ne plus y voir claire du fait de l'hydromel légérement modifié par Papapapi, aperçu le général Amayito, il fit un signe du bras pour lui souhaiter une bonne soirée, toute la guilde fit de même en le regardant.
Le général sourit, leurs répondirent du même signe en leurs criant de bien faire attention.
Les festivités durèrent environ 3 heures. Prit de fatigue, tous les Tamashii rentrèrent en couple ou seuls, pour s'écraser dans un lit qui les amènerait chez Morphée.
Agrius et Hysumia étaient tous deux dans leurs nid douillet, dormant paisiblement...
Quelques heures passèrent, et pourtant Agri se réveilla...
Il s'assit sur le coté du lit, le temps d'avoir les yeux bien ouverts, et vis a travers les volets en bois de la chambres plusieurs flammes et torches qui allaient dans tous les sens avec assez d'agitation.
Il enfila une chemise, un pantalon et sortit de chez lui.
Plusieurs habitants courraient tous dans une même direction.

-Agrius: Mais qu'est-ce qu'il se passe?
- Agri, viens!
Le général était à côté de lui sa main était tendue vers lui, pour l'inviter à le suivre.
- Agrius: Mais vous êtes en uniforme général!

Il comprit que quelque chose se tramait, il se mit donc à courir avec Amayiro vers la porte Sud de Bonta.
Il y avait une foule qui formait un cercle, Amayiro rentra dedans, demandant aux gens de s'écarter, et vit un paysans grièvement blessé qui se tenait difficilement debout.
Le général donna sa torche à un habitant de la capitale.
- Amayiro: Apportez des bandelettes du coton, de l'alcool ainsi que de l'eau et amenez la Dragodinde à l'écurie, tout de suite!
Les gens firent ce que le général Amayiro avait ordonné, et quand celui ci eut les équipements qu'il avait demandés, il pansa cet homme, qui avait l'air d'avoir parcouru beaucoup de distance sur sa Dragodinde fourbue.
- Amayiro: Dis moi que t'es t-il arrivé, parle! Raconte moi ce qu'il s'est passé.
L'homme leva la tête essaya d'ouvrir les lèvres, puis dit finalement:
"Des cavaliers... beaucoup de cavaliers... des bêtes... des monstres invoquant la fourdre, du feu et de la glace..
Toute une ar...mée, ils ont ... tout ravagé... détruit nos récoltes, tuant nos familles...
Ils ont dit... ils ont dit...
- Amayiro: Qu'on t'ils dit?!
- Que d'ici deux jours... ils seraient aux pieds de la capotale pour souiller... et... tout détruire...

L'homme écarquilla les yeux avant de tousser, cracha du sang sur le général, et rendit l'âme.
Amayiro qui tenait l'homme dans ss bras, le laissa reposer au sol, lui ferma les yeux et s'essuya le visage.
Il se leva, un lourd silence pesa autour de lui.
Il se retourna pour regarder Agrius qui le fixa aussi d'une mine grave.
La foule autour céda à la panique...
"Aux arme!! Les bateaux de transports préparez les! C'est la fin, on va tous périr!
-Amayiro: LA FEEERME!!

Le juron poussé par le leader militaire avait réussi à calmer la folie qui s'était emparée des esprits de tous sur la place.
Les premières questions ne tardèrent pas...
"Qu'est-ce qu'on va faire? Est-ce qu'on va se battre?

- Amayiro: Toute la population est convoquée à la Milice pour que l'on décide et prenne des mesures radicales et rapidement, maintenant!

"Tout le monde à la Milice? Mais il est plus de la seconde moitié de la nuit, tout le monde dort et..."

L'homme ne put finir sa phrase que le général l'empoigna par le col et lui dit: "J'ai dis tout le monde et maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 19:44

Partie III [La préparation]


Le soleil se lève que dans quelques heures et pourtant toute la salle de la Milice est remplie...
Au moins 1500 personnes s'y tiennent, femme, hommes, représentants et les élites parmis les soldats. Les enfants eux n'ayant pas le droit d'assister aux discussions miliciennes étaient gardés par quelques femmes dans une grande demeure.
Un brouhaha pénible se fsaisait entendre, les gens se demandaient entre eux pourquoi une assemblée a lieu à cette heure de la nuit.
Cependant quand tout le monde vit le général assit à la table des représentants se lever, la foule se tut.
Le général garda les yeux baissés un moment, encore troublé de la scène puis leva enfin la tête.
Tous les regards étaient désormais posés vers lui.

- Habitants de Bonta, je vous demande avant toute chose de bien garder votre calme lorsque je rentrerai dans le vif du sujet, car j'ai là une bien triste nouvelle, et mon discours n'est pour le moment qu'à titre informatif, car je ne sais rien de plus au sujet de cette affaire...
Cette nuit la vile ç ouvert ses portes à un homme vivant dans la région de Sidimote, il a été grièvement blessé, et a tenté malgrés ses blessures de m'expliquer la situation.
Je pense que dans quelques jours nous allons subir une invasion.

La folie éclata finalement. Les hommes se levèrent les uns après les autres et prirent la parole tous en même temps.
Un soldat d'élite qui se tenait à droite du général frappa du poing la table avec fracas, pour calmer le désordre.
Agri qui ne faisait pas encore partie de la table des représentants lança un regard vers Hysumia, habillée en uniforme elle aussi, qui dévisagea l'assemblée, assie elle aussi à la table.
Quand le calme revint enfin, Amayiro reprit la parole.

_ Il est hors de question de laisser la ville aux mains de cet envahisseur, nous prendrons les armes et défendront la capitale aux prix de nos vies.
Et dès la fin de cette assemblée, tous les individus de la cité se verrons recevoir une arme selon leurs race, leurs aptitudes au combat et le domaine où ils excellent.
Y'a t'il des questions?
Un homme se leva, Amayiro lui fit signe de prendre la parole.
- Qui est notre ennemi?
-Amayiro: Nous ne savons pas.
Un autre se leva.
- Combien sont-t-ils par rapport à nous?
Amayiro hocha négativement de la tête pour lui dire qu'il n'avait pas la réponse à sa question.
" Nous ne pouvons pas nou battres! Il y a des enfants femmes et des commerçants ici."
-Amayiro: Nous garderons es portes fermées avec tous les civils gardés à l'intérieur, tout le monde n'a pas l'agilité au combat évidemment! Deux jours ce n'est pas assez pour former au combat...
- DEUX JOURS??!
- Je vous retrouve tous sur la place Nord pour commencer l'entrainement!

Le jour s'est levé depuis un moment déjà, un soleil de plomb pèse sur la ville, et l'entrainement se fait péniblement, sans joie.
Agrius est à la salle d'entrainement avec plusieurs autres soldats, expérimentés ou apprentis, tous soldat ne peus échapper à un échauffement intensif, car ils sauront que dans moins de deux jours ils sortiront l'épée du fourreau pour faire couler du vrai sang...
Agrius qui ne peut pas s'empêcher de penser à cette affaire, pense à sa belle qui en se moment est avec Amayito, Allister, Thomas Sacre, le capitaine Koda et Essacarf, et les élites qui sont au nombre de 15 dans la selle d'instructions en train d'élabrer des stratégies.
Le jour passe, laissant place au deuxième et dernier jour, Amayiro passe partout pour regarder l'avancement des entrainements.
Agrius est toujours au même endroit à s'entrainer, il s'y applique sérieusement.
On peut voir des gouttes de sueur tomber ou dégouliner sur ses joues et sur son nez.
Les lames de ses dagues sont abîméesn usées d'avoir été frappée sur du bois ou des mannequins inoffensifs.
Il se retourne quand il voit sa chérie le regardant depuis un moment toute souriante, toujours en uniforme.
Il laissa tomber ses dagues pour lui fondre dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 20:08

Patie IV [ L'invasion]


Quarante-huit heures ont déjà passé, l'entrainement est fini, céttait court, beaucoup trop court.
Environ 700 soldats se tiennent prêts devant la porte Sud de Bonta.
Le général Amayiro lourdement équipé se tient debout devant tous, l'épée à la main. Il a divisé les soldats de sorte de former des régiments de cinquante personnes.
Les archers sont postés dans les arbres et sur les remparts de la ville. Les Eniripsas eux se tiennent derrières les Iops, vêtus de manteaux légers, ils révisent leurs sorts.
La peur se lisaint sur les visages, l'identité, le nombre ainsi que la puissance d'attaque des l'ennemis leur étaient inconnu...

La mété n'était pas favorable. Le ciel était gris et des nuages noirs le parcouraient, un vent du nord soufflait à en glacer les os.

-Amayito: Soldats! L'ennemi a souillé nos terres, et il se tient prêt devant les portes de notre fille, prêt à ne laisser que la désolation derrière lui. Levons nos épées et tâchons des du sang des injustes. Je comprends que vous ne soyez pas rassurés, moi même j'ai peur, si vous ne croyez pas en vous, croyez en moi qui crois en vous. Habitant de Bonta! Me suivrez-vous jusque dans la bataille?! Me suivrez-vous jusqu'en enfer?! Me suivrez-vous lorsque je planterai ma lame dans la chaire du premier venu??!

Face à un discours si motivant, tout le monde poussa un cri de guerre, les épées se levèrent, tout le monde cria "Vive Bonta""Vive le général Amayiro!"

Agrius qui a toujours été admiratif envers cet homme d'exception le fixa.
Amayiro est un homme qui a fait beaucoup de batailles, a beaucoup souffert de graves blessures, il a frôlé la mort à plusieurs reprises.
Plutôt grand et assez costaud, il a tout pour être un leader militaire et un chef de ville.
Agri lui était posté parmi l'infanterie, il faut dire qu'il est sorti récemment de l'école militaire, sa chérie Hysumia a une expérience de guerre plus grande, elle a deux ans d'armée de plus que lui, c'est la raison pour laquelle elle est aujourd'hui dans l'élite et pas lui.
Agrius lui lança un regard, elle l'aperçut parmi tous les autres et lui répondit d'un regard rassuré.
Voila comment se déroule les positions de combat:
Une infanterie de 50 soldats menés par 2 élites ainsi qu'un Légendaire (Allister, Thomas Sacre...) postés sur les deux cotés des marches de la porte Sud de Bonta, chaque infanterie est postée derrière une autre sur une centaine de mètre...
Une ligne d'archers, protégée par des pieux en bois. D'autres sont embusqués dans les arbres ainsi que sur les remparts.
Amayito est là pour diriger tout le monde et prendre des décisions durant la bataille.
Une pluie fine se met à tomber, la terre s'ébranle...
Le général se retourne en direction des mines, un lourd grondement fait vibrer le sol en direction de la cité.
L'inquiétude regagna le visage des combattants. Tout le monde avait prit une position de combat, Amayiro, caressait son épée du bout des doigts, Agrius tenait ses dagues.
Hysumia devant son groupe d'infanterie avec son marteau devans le visage.
A présent, chaque individu allait se lancer dans la bataille, le premier ennemi apparu non loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 21:00

Partie V [Le messager]


- FEU!
Le signal était donnée, et une pluie de flèche monta très haut dans le ciel.
Les archers étaient commandés par l'adjudant Ticra, une femme d'une précision inégalée, elle a calculé la vitesse de déplacement des adversaires selon la portée des arcs qu'elle a sculpté elle même, en tenant compte du vent.
Agrius regarda cette pluie retomber avec lourdeur sur l'ennemi.
Horreur! Pas un seul ne tomba, les flèches se sont toutes écrasées sur les plastrons, certaines se sont plantées, mais aucun n'a l'aire de ressentir une douleur...
Par un cri de guerre, Amayiro se mit à courir droit devant lui tenant son épée à deux mains de côtè, ses 3 légions le suivirent...
Bientôt en face, plusieurs ennemis foulèrent le sol en direction de nos personnages.
Ils étaient encore un peu loin, mais on distinguait assez bien leurs formes.
L'homme n'avait pas menti, il s'agissait bien là d'étranges cavaliers sombres, plutôt immenses et portant une massue assez inquiétante.
Les deux vagues se rapprochaient de plus en plus, et elles allaint bientôt se rencontrer.

Une des montures des créatures de l'ombre vient de pousser un effrayant rugissement, Amayiro lui a platé son épée dans le ventre. Elle s'effondre sur le sol mettant fin à sa course.
A la grande surprise du général, le cavalier ne se relève pas, pour continuer le combbat au sol, il meurt sur sa monture...
Les yeux écarquillés par cette scène, Amayiro vien de comprendre qu'il y a une sorte de lien de chair entre ces monstres et leurs montures.
Mais pas le temps de s'attarder, les 2 vagues sont maintenant entremêlées. Les boucliers colent en éclat, les épées se brisent avec fracas sur les armures lourdes de l'envahisseur.
Bientôt toutes les infanteries avaient pris part au combat.
Amayito et Agrius combatteaient dos à dos. Ils restaient vigilants à tout ce qui bougeait et maniaient leurs armes avec expertise.
Seulement, beaucoup dans les légions sont de jeunes soldats, et certains n'ont jamais eu l'expérience d'un combat. L'ennemi est plutôt frand et il court partout ce qui déstabilise les hommes et les fatigue...
Le combat pris fin rapidement, environ une vingtaine de fantassins avaient trouvé la mort.
Pour le camp advrese, posté sur les remparts, Sinclaire estimait les pertes ennemies à 70 unités.
Des cris de joie se firent entendre sur la prairie, les hommes lancent leurs casques et lèvent leurs épées vers le ciel.
-"HO NOOON!"

Tous les regardes se tournent à nouveau vers les mines.
Des nouveaux cavaliers approchent, en forme de ligne, massue pointée en avant, ils sont plus nombreux, beaucoup plus nombreux.
- "100... 200. 300...350. 450?!"
-Amayito: Ticra! Combien sont-ils?!
-Ticra: Je n'arrive pas à les compter! Il en arrive à chaque fois, j'en vois pas le bout!
-Amayiro: ...Soudain Ticra tomba des remparts. Une massue l'a percuté de plein fouet.
-Amayiro: Merde, à cette distance?! Bon, on reprend le combat, remettez vos casques et essuyez vos épées, nous n'avons pas fini!
-"Mais, général, il faut nous abriter dans la cité, ils sont trop nombreux, nous allons nous faire massacrer!!!"
-Amayito: Peronne ne quitte son poste sans que j'en donne le signal!
Je vais faire envoyer un messager à AMakna, pour demander des renforts.
- "Amakna c'est l'école des apprentis, ils savent à peine tenir une épée."
-Amayiro: Peut-être mais si on ne reçoit pas d'hommes, ces monstres seront dans notre belle cité en pillant et mettant tout à feu et à sang, tout en marchant sur nos cadavres... Agrius, pars à amakna quérir des soldats, on va se débrouiller, reviens vite, je compt sur toi!

Agrius regarda le général Amayiro d'un air furieux destiné à lui dire qu'il n'était pas trop d'accord de les laisser au combat, mais celui ci lui répondit d'un clin d''oeuil rassurant.
Il se mit à courir dans les bois en lançant une incantation.
Une dragodinde munie d'une armure et tournant sur elle même apparue.
Il sauta dessu, prit de la vitesse et disparu derrière les montagnes de Cania en directon d'Amakna.
Son voyage prit environ une heure trente, heureusement, sa monture était très rapide, elle lui avait été donnépar le général Amayiro, qu'i l'avait prit à un ennemi durant une bataille.
Agri reconnu l'emblème d'Amakna, une épée de pierre géante, plantée dans le sol.
Il arriva au dessu du temple, sauta de sa monture, atterrit d'une roulade et ouvrit les deux portes en les ébranlant.
Apparemment, une réunion se tenait, tout les regards fixaient notre ami, qui ne manquait pas de culot d'entrer de la sorte.
- Nous ne pouvons te donner ce que tu es venu chercher.
Agrius regarda en direction de la personne qui venait de parler, et reconnu Morrie Gane, une vielle bonne femme vêtue d'une longue robe blanche et soyeuse.

- Tu es venu chercher des hommes, nous n'en avons pas, ils ont tous été envoyé faire barrage à Pandala.
- Agrius: Envoyés?! Sans un chef militaire pour les guider, mais vous êtes folle! L'ennemi n'est pas à Pandala, mais aux portes de la capitale! Il nous faut ces soldats tout de suite, nous ne pourrons tenir longtemps!
-Morrie Gane: Même s je les faisais revenir, te temps qu'ils viennent jusqu'à Bonta, il sera déjà trop tard...

Agri, frustré de voir que Morrie Gane de son village natal restait impuissante face à la situation, partit du temple et couri en direction du balcon qui surplombe la ville.
Là, il se laisse tomber dans le vide en appelant à nouveau sa fidèle monture pour se remettre dessu et repartit vers Bonta, bredouille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 21:22

Partie VI [La bataille fait rage]

Notre jeune homme galope enfin le long des remparts de la capitale et lorsqu'il atteint la zone ou se déroule le combat, toute la prairie est dévastée, tout brule, mais mes défenseurs de la ville se battent toujours.
Cependant les pertes sont trop importantes, beaucoup d'hommes ont dutomber durant son absence...
Agrius sauta de sa monture, Amayiro le voit et lui lance ses dagues, Agri les attrape en fond sur un ennemi en utilisant son bond.
-Amayiro: Agri et les renforts?!
- Agrius: Négatif, il n'y a aucun renfort!
-Amayiro: Tout le monde se replie à l'intérieur de la cité!

Les Elites ayent entendu le message, firent rentrerleurs légions et lorsque les fantassins furent rentré dans la ville, Amyiro et les meilleurs guerriers se replièrent en dernier.
L'immense armée restait au pieds de la ville, et poussait des cris effroyables comme pour essayer d'effrayer les soldats.
Cependant ne disposant pas d'archers, ou d'armes de tir à distance, l'ennemi fut contraint de faire demi tour et repartir quand les Eniripsas postées sur les remparts usèrent de leurs magie...
Voilà une première journée plutôt démoralisante pour nos héros, les pertes sont élevées, les soldats sont tous épuisés et ne veulent pas y retourner, la fatigue se fait ressentir, et une seule soirée ne suffira pas pour récupérer des forces.
La nuit tombe, une centaine de soldats restent vigilants au dessu de la porte Sud, prêt à sonner l'alerte si jamais l'ennemi décidait d'une attaque nocturne.
Amayiro et ses Elites sont le bilan de la journée. On compte quatre cent perte allier.
Agri, assis contre un mur, afflûte ses dagues en repensant qu'il aurait du être plus convaincant, voir menaçant avec Morrie Gane.
Il pense qu'Amayiro lui en veut. C'est alors que celui-ci entre, se débarasse de son casque trempé, et s'assoit à côtè du Iop.
-Amyiro: Tu sais je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'Amakna réponde à mes attentes. Ne culpabilise pas pour ça, la journée à été dure et éprouvante pour totu le monde, le moraln'y est plus, il n'a jamais été d'ailleurs. Cet ennemi dépasse tout ce que j'ai pu combattre juqu'àmaintenant, ils sont plus nombreux, plus fort et très résistants que nous tous, J'ai été impressionné, très impressionné, je me demande d'où ils viennent, et ce qu'ils nous veulent. Change toi les idées et repose toi, demain sera encore plus dur qu'aujourd'hui. Va retrouver Hysu, elle a du finir son service.

Sur ces paroles, Agrius se leva. Amayiro lui donna une tape à l'épaule et il rejoignit Hysumia qui était accoudé sur des tonneaux de poudre en train de scruter l'horizon, comme si un espoir pouvait encore naître.
L'espoir, chose que tout le monde avait l'air d'avoir perdu...

-" ON APPROCHE DE LA CITE!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 21:40

Partie VII [Une visite inattendue]


La population se mit à courir partout et tous les guerriers montèrent sur les remparts, parmi eux, Amayiro et quelques Elites.
Un gros nuage noir approche de la cité, mais assez lentement, paisiblement, il n'a pas l'air agressif...

-"Les Enis, ce sont les Enis!"

Tout Bonta se mit à hurler de joie et lessoldats lancèrent leurs casques dans les airs. En effet, munies de leurs ailes dorées et illuminées, une armée d'Enis volaient vers la capitale du pays. Tous se posèrent sur la place ou se déroule habituellement le marché et les soldats s'empressèrent de descendre des remparts pour aller à leurs rencontre.

Amayiro courit en direction du chef des Eniripsa qu'il reconnut très facilement, elle portait une armure de tailles et poids moyen toute d'or ainsi qu'une cape d'argent qui retombait jusqu'à ses bottes.

-Amayito: Elya Wood, mon amie!
Les deux personnes se serrèrent assez fort, et s'embrassèrent.
-Amayiro: Tu es venu, avec ton peuple, nous prêter main forte!
-Elya Wood: 400 Enis guerriers et 100 prêtres sont prêts à donner leurs vie pour prouver que l'amitié qui soude nos différentes races n'est pas éteinte.
-Amayiro: Ta cité n'a t'elle pas été détruite? Elle se trouve sur leurs passage pour venir jusqu'ici!
Elya Wood marcha en direction des hommes d'Amayiro et dit:
- Heureusement, nos éclaireurs nous avaient avertis qu'une immense armée avançait à forte allure sur nos terres. Nous avons eu le temps de nous réfugier vers les grottes à l'Est d'Amakna pour nous regrouper et commencer à préparer un plan d'attaque. Mais selon les hommes envoyés pour faire un rapport sur la situation du village, l'envahisseur n'a rien démoli. Peus-être qu'il n'a pas trouvé l'utilité de le faire en la voyant vide. Ils ne sont là que dans un seul but, détruire tout forme de vie, et quand nous avons estimé leurs nombres, j'ai trouvé qu'il serait plus judicieux d'unir nos forces plutôt que de fondre sur eux, et trouver là mort stupidement.
Elya Wood sourit à Amayiro. Celui-ci heureux de l'avoir entendu et de la voir ici en ces circonstances, empoigna sa main.
-Amayiro: Mon amie, je suis heureux de ta présence, et je te ronnais bien là! Mon sang sera mêlé au tiens, tout comme le sera celui de mes hommes pour les tiens.

Sue ces belles paroles, les deux leaders partirent en direction de la salle des décisions avec tout les représentants pour décider d'une nouvelle tactique militaire.
Ce renfort inattendu allait peut-être changer quelque chose dans l'histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 22:17

Partie VIII [Une tournure favorable]

Peu de personnes ont pu trouver le sommeil durant la nuit, même les Eniripsas venus en renfort n'ont pas rassurées les soldats qui ont vécu un premier jour de bataille. Le soleil est à peine levé, c'est l'aurore à Bonta, les quelques rayons font scintiller les gouttelettes dues à l'humidité de la nuit.
Et pourtant tout le monde se tient prêt à une nouvelle attaque.

Les Eniripsas ayant maintenant pris position parmis les autres soldats, chaque homme attend nerveusement que l'ennemi se pointe à l'horizon.
Les minutes s'écoulent, laissant place à des heures, et toujours rien, les archers postés en altitude ont poé leurs arcs et attendent assis, les Srams eux se sont mis à l'ombre. Il faut dire que le soleil tape dur aurjoud'hui.
Les Enis eux, ne bougent pas, ils restent très vigilants et se lancent quelques regards, l'air de se demander quand l'ennemi va arriver.

Soudain, le son grave d'un cor de fit entendre.
Ca y est! A nouveau la plaine commence à être couverte de cavaliers, leurs armes sont multiples: lance, épées, frondes, massues, et gourdins à pointes.

- Tout le monde en position. Tenez-vous prêts!!!
Sur cet ordre tout le monde se leva, prit son arme et attendit un nouvel ordre.

Elya Wood qui vint se mettre à côtè de Amayiro:
"Frère archers, attendez encore un peu... Attendez... Attendez... Attendez encore un peu... Tirez!
Une volée de flèches vient de s'envolr. Tous les srams la regardent parcourir le ciel. Elya Wood se mit à chanter, et chaque flèche se divisa en deux, puis 3, 4...
Ainsi, des centaines de flèches vinrent s'écraser sur les créatures.
Hyrrah ils tombent! Les elfes se préparent à envoyer la deuxième volée.
Amayito sourit devant un tel spectacle.

-"Et c'est tout?"
-" AU NORD!!! ILS SONT AU NORD."

Le général se trouna vers la cité et vit plusieurs archers et Eniripsas courir vers la porte Nord. Il venait de comprendre... L'ennemi s'est ivisé pour attaquer à deux endroit en mêem temps.

-Hysumia, pars avec ton groupe défendre la porte nord! Prend avec toi 2 Elites et 2 bataillons.

Elle exécuta l'ordre donnée par son supérieur.
Notre armée était aussi divisée en deux parties à présent.
Toutefois la puissance des baguettes elfique et le pouoir d'Elya Wood à faire multiplier leurs flèches mirent fin rapidement au combat. Il ne restait plus beaucoup de guerriers à défendre le Sud de la ville, peut-être une centaine en comptant Amayiro, Elya Wood et Agrius.
Le Iop éprouvé par la chaleur laissa son armure et abandonne son casque. Maintenant il s'agissait d'aller prêter main forte au nord, car le plus gros de larmée adversaire s'y était concentrée.
Mais au moment d'y aller...

-"Le fleuve, regardez le fleuve!"
Ce qui restait de Soldat et d'Enis, regardèrent. Des navires voguaient sur les cotes des plaines de Cania.

-Amayiro: Ca n'en finira jamais...
-Elya Wood: Ce sont des mercenaires, à la solde des "créatures d'Otomaï.
Amayiro regarda son ami d'un air étonné.
- C'est le nom qu'on leur a donné.
Amayiro s'essuya le front puis i lse retourna vers ce qui lui restait de son armée.
- Mes hommes, nous allons en finir une bonne fois pour toutes. Je ne vous garantis pas que nous retournions dans nos foyers. L'envahisseur dépasse toutes les espérenaces que j'avais de le vaincre. Ils sont beaucoup trop, j'ai donné l'ordre à mon adjoint d'évacuer les femmes et les enfants si jamais nous n'étions plus en mesure d'assurer leur protection. Ce que je vous promets en revanche, c'est que quoi qu'il nous arrive, on se retrouvera tous dans l'autre monde. Ne craignez pas la mort, ce n'est que le dernier stade de la vie... Je suis fier de vous, vous avez tous été braves, ainsi que vos frère d'armes tombés la veille ou aujourd'hui.
Je vais être le premier à fondre sur l'ennemi quand il débarquera à terre. Allons- y tous enssemble, montrons leur que nous ne conaissons pas la peur, et que nous ne baisserons pas les bras tant que nous n'aurons pas rendu notre dernier souffle!

Sue ce discourt plutôt émouvant, Amayiro pointa son épée en direction des navires qui allaient accoster et se mit à courir comme un fou furieux, ses hommes entièrement changés et convaincus par ses paroles le suivirent sans chercher, en poussant un dernier cri, Elya Wood, Agrius, tous suivirent.
De nombreuses créatures sautèrent des bateaux, des espèces de morceaux de bois, à l'apparence humaine, sals, habillés avec de simples morceaux de tissus.
Il s'agissait bien là de magiciens, un gros point faibles pour nos soldats du corps à corps. Il y en avait beaucoup trop, la mort pour nos compagnons était malheureusement assurée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 22:33

Partie IX [Le dénouement]


Les hommes tombèrent un par un, gelés, brûlés ou électrocutés par la magie de ces créatures qui s'en donnaient à coeur joie.
Soudain un cri d'animal se fit entendre, un autre cri d'animal se fit entendre à nouveau, suivit d'un autre et enore un autre.
Les mercenaires qui avaient à peine posé le pied sur la rive regardaient tout autour d'eux, apeurés par ces cris, ne sachant d'où ni de quoi ils provenaient.

Enfin, un immense troupeau de Kanigroux déboula de la forêt, suivit d'un escadron de Craqueleurs,mélangeant Corbacs, Bwaks, Tofus...
D'un autre côtè, des araknes majeurs, des sangliers, des mulous déboulaient.
La mer était remplus de calamars et poissons qui attrapaient leurs ennemis, grâce à leurs tentacules, dévorés enssuite par des requins marché-libre.
Du'n autre coté, Craqueleurs, Dragonets, et bouftou courraient à vive allure guidés par des Osamodas.

Emerveillés par un tel spéctacle, personne de Bonta ne bougea.
La scène était fantastique... Tous les animaux de la contré se sont joins pour défendre ce qu'il chérissent le plus: leurs habitat...
Tous mélangés, ils galopèrent en passant entre les soldats, sans même leur faire le moindre mal.
Il suffi qu'un patrimoine commun soit mis en danger pour renouer de vieilles relations perdues...
Bientôt les créatures d'Otomaï étaient encerclées.
Ecasés, dévorés, lacérésou noyés, ils prirent la fuite en remontant sur leurs navires.
Ils ne purent aller très loin. En effet les immenses tentacules du Kralamoure entourèrent les bateaux et les emportèrent au fond du fleuve.

-Amayiro: Même le roi des océans se bat pour nous, pour nos terres...
Une larme coula au sol...

Les animaux partir vers le centre de la ville en direction du nord, le sol tremblait en produisant un grondement...

Le général dit à ses quelques soldats.
"C'est notre ultime chance, ne la laissons pas filer, allons-y!"
Tous, animaux, humains, elfes gravirents la colline et aperçurent plsu bas le dernier bataillon restant, celui d'Hysumia, avec cinq Elites.
Amayiro attristé de voir le peu de survivants parmis ses meilleurs soldats serra fort la mâchoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 23:25

Partie X [La fin de tout]


L'ennemi avait un niveau bien supèrieur à celui de la journée d'hier pour avoir réussi à tuer uen dizaine d'Elites...
C'était toujours des trools qui étaient là, mais ils étaient bien plus forts...
Ils virent la formidable couse des survivants de Bonta Sud, qui déferlaient de la montagne et une grosse partie d'entre eux se mit en position de défense, prêts à les embrocher.
Les oiseaux fondirent vers les cavaliers. Ils brisèrent leur lances grâce à leurs griffes acérées, leur ligne de défence n'allait plus servir à grand chose à present. Ils n'eurent pas le temps de rebrousser chemin et se firent latéralement piétiner par les animaux.
Les humains qui restaient en retrait derrières les bêtes, rejoignirent le dernier bataillon. Il s'agissait de la dernière bataille, celle qui mettrait un terme à la guerre.
Amayiro avait plutôt l'air de s'amuser, il se retrouvait entouré par des dizaines d'ennemis mais en venaient à bout à chaque fois. Il avait regagné un total confiance.
Mais trop de vies animales et humaines continuaient d'être prises.
Il cria:
-Hysumia, je n'y arrive pas!!!

Mais quel est le problème du général?
Les divinités (Allister, Thomas Sacre...) regardaient le combat de la cité. Ils ne peuvent pas prendre part au combat car ils sont les créaturs de ce monde, ils ont donné naissance à la nature, à la vie, mais aussi à ces envahisseurs, ils n'ont pu qu'aider les humains à élaborer une stratégie pour centrer l'ennemi qui à bravé l'interdit, celui de s'opposer aux êtres vivants.

Les animaux meurent très facilement face aux redoutables trools qui n'ont pas vraiment de mal à les éradiquer. Agrius continue toujours le combat, il lance quelques regardes à sa douce la voyant manier son marteau avec beauté. Elle le manie vraiment avec excellence se dit-il!
Elle le voit au loin et se mit à sourire, heureuse de voir que tant de liens cachés pouvaient sortir de l'ombre entre humains, elfes et animaux.
Agrius lui rendit son sourire.
Mais d'un coup l'expression du visage de l'Osa changea, elle prit un air horrifié, Agrius ne comprit pas... Le Iop vient de prendre une flèche sur le flanc...
Sous le coup du choc, il tomba à genoux, s'appuyant sur ses dagues.
3 ennemis en profitèrent pour se ruer vers lui.
Il seretourna et trancha la gorge de l'un deux, mais un deuxième lui lacéra le dos.
Il poussa un cri de douleur et au momnt ou le cavalier allait lui porter le deuxième coup Agrius plus rapide, lui planta la pointe d'uen de ses dagues sur sa monture.
Agrius s'écrasa sur le sol par la force du coup.
Et au moment ou la massue allait frapper à nouveau il arrêta net le coup en se servant de sa dague comme bouclier.
Le cavalier s'écroula aussi sur le sol, une flèche plantée dans l'oeuil.
Agrius regarda en l'aire, Elya Wood avait bien anticipé la scène et avait abattu l'ennemi en tirant avec son arc. Agrius se releva péniblement, fatigué des efforts qu'il a fourni et épuisés des blessures qu'il venait de recevoir.
La flèche était toujours plntée sur son flanc.
Il miy sa main dans a poche, et sortit un flacon de cristal qui contenait un liquide clar?
Il s'agissait d'un eau de jouvence qui guérissait de toutes les blessures, Hysumia le lui avait donné.
Mais au moment oui il ouvrit le convercle, une deuxième flèche vint se planter sur sa poitrine...
- NOOON!!!
Amayiro a bien entendu le cri de détresse d'Hysumia, il se mit à chercher de tout les côtès, et vit plus loin à sa droite Agrius en train d'agoniser à genoux.
Le général laissa tomber son épée...
Hysumia se mit à courir en direction de son homme; faisant exploser avec son marteau tous les ennemis qui se mirent sur sa route.
Le Iop commença à voir trouble, il regarda en face de lui et vit un Trool qui avait ramassé un arc, très calme, il saisit une troisième flèche u'un carquois lui aussi ramassé, pour porter au Iop le coup final.
Hysumia qui arrive à temps, lance sa griffe spectrale et pulvérise littéralement l'ennemi.
Agrius s'effondra, et quand elle arriva à côtè de lui, elle le prit dans ses bras, lui cria de résister, qu'elle allait l'amener en sécurité dans la cité pour le soigner.
Malgré les efforts que le Iop fait, il entend mal sa belle lui parler, ses yeux se ferment de plus en plus.
Amayiro se tenant debout, regarde la scène, la bouche ouverte, écoeuré par ce qu'il vient de voir.
Il fixe le sol un moement...
Puis il pousse u ncri rauque. Bientôt le cri devient un hurlement effroyable...
Tout le monde arrêta le combat, les flèches cessèrent de voler, les trools encore vivants regardérent cet homme pousser son hurlement, qui semblait durer une éternité...
Soudain, une aura entoura Amayiro et parcouru toute la provience.
Elle enoura animaux, elfes et humains.
Une harmonie de couleur jaillit de partout...
-Allister: Il a réussit...
-Thomas Sacre: Qu'a t-il réussit?
-Allister: Berserker's Howling.
-Le capitaine Koda: Le cri du... Berserker?
-Allister: Il vient de sortir au plus profond de lui sa toute puissance, la colère lui a permit de réveiller son secret qui était enfoui en lui depuis u moment. Maintenant regardez bien comment la bataille va changer, elle va prendre fin rapidement, très rapidement.

Berserker's Howling:
-Immunié contre les coups et les blessures
-Insensible à la fatigue et à la douleur
-Change toutes les altérations d'état
-Résistance, force, et rapidité d'attaque décuplées
-Acquisitions de pouvoirs

En effet, les hommes entourés de l'aura se virent changés... Leurs armures reflétait les couelurs de l'arc-en-ciel.
Leurs blessures furent instantanément guéries, et leurs forces fut très vite récupérée.
Hysumia regarda la scène avec son homme sur ses genoux,, ui y assiste lui aussi.
Ses mains s'illuminèrent, son marteau aussi.
Amayiro a la transphormation la plus impressionnate. Ses yeux sont de braise et brillent comem deux flammes ardentes, sa peau est couverte d'écailles argentées, qui reflètent sur toutes les armures, boucliers ou casque et bracelets, tout ce qui est de cuivre d'or, ou d'argent. Ses muscles gonflent et de doublent de volume!
Il y a aussi un rubis rougeoyant sur une des extrémiés, l'Oeil du Berserker.
Malgré le fait que le scénario était plutôt imprévu et assez impressionnant, le combat reprit d'un coup.
Et comme si ils aveient reçus des pouvoirs divins, les hommes étaient devenus de vraies machines à tuer.
Hysumia téléporta son homme sur Elya Wood, ramassa son marteau pour fondre en plein dans les ennemis.
Ses mains brillaient intensément, elle se mit à danser, tournant son marteau dans les airs, et tout ceux qui étaient à proximité se mirent à gonfler puis exploser.
Amayiro lui pris d'une rage folle, prenait les Trools par la main et les écrasait dans sa paume.
Il était le dernier à se battre désormais, il faisait tourner son bâton dans tous les sens, les cranes dessu crachaient des nuées de poisons. Les derniers ennemis qui restaient se mirent à fuir, mais furent vite abattus par Elya Wood et son arc.
Le combat venait de s'achever, enfin...
Hysumia courit en direction de la Cité et grimpa sur les remparts de la porte Nord et rejoignit Elya Wood qui tenait Agrius dans ses bras.
Là elle se mit à genoux et chanta une incantation, celle de la résurrection.
Elya Wood la stoppa.
-Hysu, c'est pas la peine, son âme a déjà quitté son corps.
Efrayée, elle regarda son homme. En effet il ne laissait plus paraître un seul signe de vie. Les yeux gardés ouverts, il avait rendu l'âme sourire aux lèvres, comme si il savait que Amayiro allait tous les mener à la victoire.
Elya Wood essuya de sa toge le sang qui s'était écoulé depus sa bouche.
Amayiro monta à son tour, il avait repris une forme humaine et la magie qui avait opéré s'était maintenant dissipée.
La guerre était bel et bien finie, mais au prix d'un lourd tribut, celui de beaucoup de pertes de vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 23:46

Quelques heures plus atrd, le recensement fut fait. Environ 300 soldats avaient survécus, ce qui fit des heureuses, mais aussi des veuves...
Les magiciens, ainsi que les Enis usèrent de leurs sorts pour réparer les dégâts matériel et faire renaître la faune et a été sauvagement dévastée durant cs 2 jours de bataille.

La nuit tombée, après un long discours du général Amayiro sur cette guerre qu'il n'ont pas mmérité, sur les conséquences qu'elle a ainsi que les désastres qu'elle a causés. Il a même parlée de son pouvoir qu'il a réveillé involontairement. La cité est en fête, d'un côtè il y a hommes, femmes, enfants qui boivent et mangent, autour d'un immense feu de joie, heureux de s'être retrouvés, s'échangeant rires, chansons, histoires t défis, de l'autre côtè unegrosse partie de femme qui se sont enfermées dans leurs demeurs, chagrinées par la perte de leur mari.
Presque tout le monde dehors proute de la soirée, seule une personne est assise adossée à un carrosse en bois, le regard perdu, sans expression.
Elle pense à la dernière chose de bien qu'i lui est arrivé avec lui, ce jour de marché, ou ils acheteaient des runes...
Amayiro qui discutait avec un groupe de soldats sur cette guerre qui leur à couté très cher, la regarde depuis un moment, i lse dit qu'il devrait aller lui parler, mais il ne saurait trouver les mots, il vaux mieux la laisser seule dans un moment comme celui là...
Soudain, des milliers d'ectoplasmes descendent du ciel. A l'aspect d'une flamme, ce sont les âmes de tous les hommes qui ont trouvé la mort.
De toutes les couleurs les flammes se mettent à danser avec les gens en fête.
Volant dans tous les sens, les ectoplasmes s'amusent à faire des combinaisons de couleurs.
Les résidents émerveillés par une telle représentation, se mettent à applaudire et à encourager les âmes des défunts.
Il sagit là dune descente exeptionnelle de quelques minutes que les âmes ont droit, avant de rejpoindre la Montagne Eternelle, ou ils erreront pour toujours.
Bientôt les ectoplasmes colorés commencent à remonter les uns après les autres.
Il n'en resta plus une, ou peut-être juste une. Une flamme bleu et ardente, qui parcourait les ruelles à la recherche de quelque chose, ou quelqu'un...
Et lorqu'elle vit Hysumia, elle s'avança devant elle.
Voyant la femme, elle se mit debout et la fixa.
L'ectoplasme se mit à briller intensément, il éblouit toute la place centrale, Hysumia s'était couvert les yeux de son bras, et lorsque la lumière se dissipa et qu'elle regarda à nouveau, elle vit Agrius, qui se tenait face à elle.
Elle ne put dire un mot qu'il lui posa son index sur ses lèvres, la prit par la taille et lui donna un longoureux baiser.
Encore toute troublée, elle passa ses mains sur la nuque du Iop, ferma les yeux et profita du moment présent.
Lorsque Agrius sépara ses lèvres de celles d'hysumia, il marcha à reculons, se mit à sourire et fit un signe de la main pour lui dire au revoir.
Hysumia lui répondit par un baiser envolé.
Personne parmi les spéctateurs ne comprit comment il avait réussi à reprendre une forme humaine. Quand l'âme a quitté le corps, elle n'est pass autorisée à y retourner.
Peut-être est-ce du à la force de l'amour, l'amour qu'un homme a toujours donnée pour sa belle qui lui a permis d'avoir été vivant pendant quelques secondes...
Puis, il reprit sa forme d'ectoplasme, et monta très haut dans le ciel pour rejoindre ses frères d'armes.
Hysumia le regarda disparaitren une larme coula de son oeil et s'écrasa sur le sol. Elle ne sentira plus jamais son souffle sur sa nuque, ou encore la chaleur de son corps contre le sien. Mais elle sait aussi que son esprit restera là à veiller sur elle, et que tôt ou tard elle le rejoindra, et ce pour l'éternité.


Dernière édition par Agrume-Vislard le 22/6/2010, 00:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrume-Vislard

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : [3; -5]
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Agrume-vislard   21/6/2010, 23:52

Quelques années plus tard, un hall fut bâti en l'honneur des soldats tombée pendant la grande guerre, le Halle des Héros.
Petit si tu y vas, tu pourras y voir la sttue de Agrius, soigneusement placée parmis les plus importantes sur demande d'Amayiro.
Elfes, bêtes et humains, vivent en parfaite harmonie à présent et se côtoient mutuellement tous les jours...

- Cette histoir t'as plus gamin?
-Mais pourquoi Agrius il est mort? Moi j'voulais qu'il soit avec Hysumia à la fin, et que leurs amour dure toujours.
-Leurs sentiments ne sont pas éteints, même si Agrius n'est plus là aujourd'hui, l'amour de l'un pour l'autre est toujours dans leurs coeurs, et là haut, il attend que sa belle le rejoigne. Ne sois pas triste de la fin car tu sais ces soldats sont aujourd'hui heureux d'avoir donné leurs vie en conservant une valeur très importante, celle de la liberté de chaque être, ta liberté à toi, comme la mienne. Cette histoire tu pourras la compter à t'es enfants et t'es petits enfants comme l'histoire la plus tragique de Bonta, mais aussi celle d'un homme qui par sa volonté a repris forme humaine pour montrer son amour à une militaire de talent, l'histoire d'un grand chef de guerre, exemplaire qui a mené son pays à la victoire...

[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agrume-vislard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agrume-vislard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Accépté] [Paladine] Qithy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Aventuriers du Dofus Perdu :: Candidatures-
Sauter vers: